La boutique à Meyrin fermée pour travaux.

Le chanvre, le pétrole d’antan

En ce début de 21e siècle, on vit entouré de plastique, mais cela n’a pas toujours été le cas.

Aujourd’hui, nous voulons revenir sur l’importance qu’a joué le chanvre à l’époque des Grandes Découvertes, car sans lui, rien de tout cela ne serait arrivé.

Au 15e et 16e siècles, les monarchies européennes finançaient de grandes expéditions maritimes dans le but de découvrir le monde, cartographier la planète et établir des liens avec les continents que sont l’Afrique, l’Amérique, l’Asie et l’Océanie. A cette époque, pas d’avion ni de pétrole, mais du chanvre à profusion !!! L’industrie maritime était grande consommatrice et les grands explorateurs lui doivent beaucoup. Le chanvre était utilisé à toutes les sauces.

Tout d’abord, cela passait par un processus de « Calfatage », une opération qui permettait d’étanchéifier les coques des navires en bois en comblant les joints entre les planches par de la fibre et du cordage de chanvre puis recouvert de goudron. 

Le chanvre était utilisé pour les voiles et cordages, car aucune autre fibre naturelle ne résiste aussi bien aux forces du vent et aux effets de l’eau salée. Un navire à trois mâts « adossait » entre 60 et 100 tonnes de chanvre lors de chaque expédition. Vous imaginez ?

L’équipage devait aussi utiliser des filets de pêche à base de fibre de chanvre, car certains historiens pensent que la fabrication de filet de pêche était l’une des premières utilisations du chanvre par nos lointains ancêtres, il y a plus de 10’000 ans. L’équipage devait aussi être fourni en vache à eau à partir de toile de chanvre cirée et donc étanche, élément crucial pour les explorateurs de l’époque. 

Les marins portaient généralement des vêtements faits à base de chanvre. Le capitaine notait ses observations dans son journal de bord sur papier de chanvre, tout comme la bible qui les accompagnait à l’autre bout du monde. Durant la nuit, l’équipage remplissait des lampes d’huile de chanvre pour s’éclairer. Enfin, pour réaliser et survivre à de telles expéditions, des tonnes de graines de chanvre étaient stockées à bord pour s’assurer de la nourriture durant toute l’expédition. 

A travers cet exemple, on voit combien l’histoire de l’humanité est liée à cette plante et comme il est urgent aujourd’hui de réintroduire le chanvre dans nos sociétés pour répondre aux défis qui nous attendent aujourd’hui et demain.

Avec les 50’000 dérivés industriels à base de chanvre recensé autour des années 20-30 du siècle dernier, combien de nouveaux dérivés serons-nous capables de fabriquer à l’avenir. Il n’est pas impossible que le chanvre remplace à nouveau le pétrole pour remplacer nos vêtements synthétiques, nos emballages et papiers polluants, nos  maisons mal isolées, les fertilisants chimiques et même les batteries en lithium. Quel potentiel !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *