La boutique à Meyrin fermée pour travaux.

L’Hormèse ou le renforcement de notre capacité d’adaptation

Nous nous lançons dans l’écriture d’un premier article d’éducation à la santé. C’était un besoin, une passion somnolente qu’il est temps d’exploiter, donc soyez indulgent avec notre plume de débutant…

Depuis quelque temps, nous entendons parler d’une loi surprenante et facile à appliquer au quotidien pour renforcer autant notre système immunitaire que notre mental. Cette loi, c’est celle de l’Hormèse. Nous allons donc faire un petit tour d’horizon.

La loi de l’Hormèse – Késako ?

Hormèse (du grec ancien :  ὁρμαίνω / hormaínō, « mettre en mouvement ») est défini comme un phénomène dans lequel une substance toxique ou un phénomène générateur de stress à petite dose peut offrir une stimulation et un effet bénéfique à l’organisme.

Autrement dit, tout organisme vivant, exposé à un stimulus stressant ne dépassant pas sa capacité d’adaptation, voit cette dernière s’améliorer lors de la phase de repos qui suit. 

Le principe formulé par Paracelse au 15ème siècle  :  « c’est la dose qui fait le poison »  ainsi que la maxime de Nietzsche : « Tout ce qui ne te tue pas te rend plus fort » résument bien cette théorie et par les temps qui courent, cela vaut peut-être la peine de s’y attarder un peu.

Comment procéder ?

A l’heure actuelle, notre corps n’est souvent pas assez sollicité, notre quotidien est très différent et bien plus toxique que ce que l’espèce humaine a connu jusque-là. Il en découle un nombre considérable de maladies, de la plus banale à la plus sournoise. Il existe bien évidemment bien des manières pour y remédier.  Il « suffit » entre autres de créer les conditions qui sollicitent et renforcent notre capacité adaptative.

Notre corps a besoin d’être en interaction pour se construire et se maintenir en pleine santé. Notre corps et ses besoins sont loin d’être paresseux. D’où l’intérêt de se renforcer par la théorie de l’Hormèse via des stimulus provenant de phénomènes perturbateurs tels que la faim, le froid et la fatigue. Les 3 F.

L’épreuve de la faim :

Pour avoir faim, il faut se priver de nourriture et cela nous amène donc à la promotion du jeûne, c’est-à-dire une courte période sans aliment et idéalement sans eau durant laquelle l’organisme va devoir choisir qui nourrir à l’intérieur de nous. Il va nourrir en priorité les cellules saines pour qu’elles prolifèrent au détriment des cellules endommagées, malades qui vont mourir. Une pratique ancestrale qui revient aujourd’hui à la mode et c’est tant mieux.

L’épreuve du froid :

L’exposition au froid permettrait de déclencher une cascade de bienfaits allant de la perte de graisse à la régénération de certains tissus dont le système nerveux. Ce n’est donc pas pour rien que les Vikings se baignaient dans les eaux glacées après les combats. En gros, le froid nous rend plus résistant aux maladies, booste notre système immunitaire et favorise notre longévité. C’est donc un outil simple, puissant et peu onéreux à notre bien-être. 

On voit d’ailleurs comment certains Genevois sont devenus des adeptes du bain froid. J’en croise chaque matin à la hauteur de la nouvelle plage des Eaux-Vives.

L’épreuve de la fatigue :

Rien de tel que de faire du sport pour être en pleine forme. Nos habitudes modernes nous éloignent trop souvent de l’effort, or notre corps en a besoin pour être au meilleur de sa forme. Pour être en accord avec la loi de l’Hormèse, il faut faire attention à bien doser les moments d’effort intenses et les temps de repos pour obtenir les meilleurs résultats. L’important est de comprendre et trouver l’équilibre entre la phase d’effort et de repos.

Vivante, le secret de la force :

Hier soir, nous avons regardé  le dernier documentaire d’Alex Ferrini Vivante ! qui parle en long et en large du principe de l’Hormèse « pour nous éveiller à la beauté, à la perfection du vivant ». Le film livre le témoignage de personnes en ayant vécu une régénération physique et psychique et donne la parole à  des experts tels que Wim Hof (The Ice Man), Thierry Janssen ou encore Joël De Rosnay. Un très beau film, instructif et inspirant. Une bouffée d’oxygène en cette période tumultueuse.

Pour aller plus loin : 

Vivante ! (Alex Ferrini, 2020), disponible sur : http://www.vivante-lefilm.co

Le Jeûne, à la croisée des chemins (Fabien Moine, 2019), disponible sur : https://www.lejeune-le-film.com

La loi de l’hormèse (LE CHOU BRAVE), disponible sur : https://lechoubrave.fr/la-loi-de-lhormese/

How does hormesis impact biology, toxicology, and medicine? (nature, 2017), disponible sur : https://www.nature.com/articles/s41514-017-0013-z

L’histoire du corps humain – Évolution, dysévolutions et nouvelles maladies (Daniel E.Lieberman, 2015)

L’homme de glace – Wim Hoff : https://www.wimhofmethod.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *